Samedi 18 mai 2019 à Brest

 

Amour et transfert dans la psychanalyse aujourd’hui

Au commencement de l’expérience analytique, fut l’amour…

Propos inaugural de Lacan dans son séminaire sur le transfert, qui rappelle la conviction de Freud : Le transfert est l’ombre d’un amour passé, de liens libidinaux infantiles tissés avec un objet premier, qui se répètent et se transfèrent sur la personne de l’analyste. En ce sens il est amour véritable et s’il se porte sur l’analyste, il vise au-delà le lieu du savoir, lieu de l’Autre. De là un déplacement opéré par Lacan du concept de transfert, qui met l’accent sur les liens de l’amour et du savoir : « celui à qui je suppose le savoir, je l’aime ».
Très tôt Freud s’est heurté à ses impasses car moteur de la cure, il est tout autant celui de la résistance. Nous devons à Lacan d’avoir repéré que l’amour de transfert s’exprime à travers le jeu du signifiant et qu’en se portant sur une personne, il vient masquer, fermer la béance de la structure subjective, du lieu de l’Autre. Qu’en est-il aujourd’hui, dans un contexte dans lequel il pourrait volontiers s’accommoder de diverses formes de chosification du sujet de l’inconscient ? Formes idéales pour le développement des discours technoscientifiques et l’étiolement de la dimension de la vérité, au profit de la performance, chère au néolibéralisme.
Or l’issue de la cure analytique implique la destitution du sujet supposé savoir. Ladite liquidation du transfert permet au sujet de sortir de sa soumission à l’Autre et d’assumer le fait que ce lieu, vide, soit occupé par l’objet a, cause du désir. Nous devons donc nous interroger sur le destin du transfert dans la cure.

Journée d’interventions, d’échanges et de débats

programme et fiche d’inscription disponibles en cliquant sur l’icône


Samedi 18 mai 2019 de 9h à 16h30
Foyer l’Ailes – Octroi

5 rue Sébastopol – Brest

– Sur préinscription : 45 euros –
– 50 euros – 20 euros étudiants et demandeurs d’emploi –

Le programme et les précisions de cette journée vous seront communiqués prochainement

Une sélection d’ouvrages de la bibliothèque de l’EPB, portant sur ce sujet a été élaborée.

Pour y accéder, cliquer sur l’image ci-contre