NOUVELLE PUBLICATION

NOUVELLE PUBLICATION

Tous les observateurs sociologues, anthropologues, philosophes, psychiatres et psychanalystes s’accordent pour constater que nos sociétés néo-libérales

engendrent un délitement du lien social. Freud, déjà en son temps, établit un parallèle entre l’évolution psychique de l’individu et les progrès de la civilisation. Paradoxalement, plus des techniques de communication évoluent, plus l’individualisme et l’isolement des personnes et des groupes s’accentuent. Dans un même mouvement, les notions d’efficacité et de rentabilité sont surévaluées.

Le sujet répond alors comme il le peut, tente de faire valoir sa singularité, s’adapte ou proteste, trouve un compromis par le biais du symptôme ou d’autres modalités.

Si l’auteur de la fiction, « Le Meilleur des mondes », nous invite à prendre la mesure d’une société de consommation effrénée ce n’est pas sans conséquence, c’est aux prix d’une soumission des individus au système. Publié en 1932, cet ouvrage, sans en méconnaître l’exagération, paraît revêtir tout de même un caractère d’anticipation de la métamorphose de nos repères.

Une société peut-elle réaliser le meilleur des mondes ? Ce serait ignorer toutes les ambiguïtés que cela comporte du côté d’un fantasme de perfection, de satisfaction immédiate promus au rang d’Idéal. Aujourd’hui, il semblerait que les manifestations symptomatiques se caractérisent le plus souvent par les conséquences d’un désir en déshérence voire d’une absence-même de ce moteur de la vie humaine.

« On ne peut se défendre, dit Freud, de l’impression que les hommes se trompent généralement dans leurs évaluations. Tandis qu’ils s‘efforcent d’acquérir à leur profit la jouissance, le succès ou la richesse, ou qu’ils les admirent chez autrui, ils sous-estiment en revanche les vraies valeurs de la vie »

Le discours capitaliste, proposé par Lacan, invite justement à une lecture contemporaine de ce lien social engagé dans la société de consommation. Il est alors le seul qui donne accès à la jouissance, devenue aussi accessible par la prolifération d’objets, ce qui n’est pas sans incidence clinique.

Alors de quoi souffrons–nous ?

 

PRIX : 15 €

 

SOMMAIRE

Mutation du lien social, de quoi souffrons-nous aujourd’hui ?

          Francesca Cirrito-Le Perchec                                                                                                          p. 5

Psychiatres du XXIe siècle, vers la fin de « l’humanisme » ?

Dr Philippe Genest                                                                                                                                       p.10

Le clinicien dans l’hôpital aujourd’hui, y a-t-il encore une place pour le sujet ?

Camille Patry                                                                                                                                                p.18

Un monde formidable

Olivier Mandart                                                                                                                                           p.24

De quoi souffre l’homme en démocratie ?

Nicolas Le Merrer                                                                                                                                        p.31

J’avais pensé vous parler de politique…

Mariette Murat                                                                                                                                            p.49

D’hier à aujourd’hui, effets d’une mutation dans une institution médico-sociale.

Françoise Lautridou                                                                                                                                   p.52

Le sujet non-dupe : Joyce et la clinique contemporaine

Jean-Yves Broudic                                                                                                                                      p.57

L’addiction, une nouvelle forme de lien social ?

Dr Jérémy Chaïban, Typhaine Sculo                                                                                                     p.72

« Une Autre écoute ».

Marie-Hélène Le Duff                                                                                                                            p.80

Quelques réflexions au cours des journées de l’école psychanalytique de Bretagne

Jacques Garnier                                                                                                                                          p.84

Que nous apprend aujourd’hui la psychanalyse ?

Hélène L’Heuillet                                                                                                                                         p.85

 

 

2018-07-17T11:10:50+00:00