L’EPB est l’École des élèves qui entreprennent d’assumer les effets de la psychanalyse dans la mise en question des savoirs. Produire une présence du discours analytique dans la cité par un enseignement vivant, faire valoir la place du sujet et de sa division, en éclairer son lien social : tels en sont certains enjeux.

Ils s’attachent à explorer une question particulière, à prendre connaissance de la manière dont elle a déjà été traitée, à préciser la singularité qu’une lecture psychanalytique peut lui apporter, à en préciser les avancées et les butées.

CLINIQUE DE LA PAROLE ET DU LANGAGE

« On peut suivre, à mesure des ans passés, cette aversion de l’intérêt quant aux fonctions de la parole et quant au champ du langage »( Ecrits p 242)

Cette aversion génère des problèmes dans la pratique analytique dont Lacan fait l’inventaire et qui ont un trait commun :” c’est la tentation qui se présente à l’analyste d’abandonner le fondement de la parole. …Le danger devient grand s’il y abandonne en outre son langage au bénéfice de langages déjà institués et dont il connaît mal les compensations qu’ils offrent à l’ignorance”.
(Écrits p 243)…
Nul doute que ces effets ne pourraient être corrigés par un juste retour à l’étude, où le psychanalyste devrait être passé maître des fonctions de la parole….Mais il semble que depuis Freud, ce champ central soit tombé en friches. » (Fonction et champ de la parole et du langage) J. LACAN Ecrits p 246

C’est ce travail auquel nous souhaitons nous atteler afin de donner à nos pratiques analytiques, un nouvel élan. Cela ne se fera pas sans y ajouter le terme de discours auquel plus tard Lacan consacrera toute une année de séminaire.

Brest – Petites histoires des idées sur la folie

En savoir plus

Psychanalyse en questions

En savoir plus

Approche psychanalytique des addictions

En savoir plus

Groupe clinique : « Le Trait du cas »

En savoir plus

L ‘ENFANT, L’ ADOLESCENT, LA FAMILLE ET LA PSYCHANALYSE

Le travail avec un jeune, qu’il s’agisse d’un bébé, d’un enfant, d’un adolescent, voire d’un jeune adulte est riche d’enseignements. Cela requiert certes de la rigueur mais aussi de l’inventivité dans le maniement du transfert, afin de faire valoir la créativité inhérente à ces sujets.
Quelque soit la difficulté rencontrée, à partir de la diversité de nos pratiques tant individuelles que sociales, nous pouvons mettre au travail les questions qu’ils nous posent. Peu importe leur âge, ils sont aux prises avec les enjeux du langage et de ses malentendus, n’en doutons pas.

Psychanalyse de l’enfant

En savoir plus

Clinique des adolescents

En savoir plus

PSYCHANALYSE DANS LA CITE

Si l’on y regarde bien, Freud et Lacan furent chacun à leur époque des visionnaires autant du point de vue de la subjectivité de l’homme moderne que du point de vue de la  société,  de l’évolution  de son  discours y compris celui qui nous concerne aujourd’hui. Ils nous ont laissé quelques clefs et pistes pour avancer encore, voire pour inventer et lire les évolutions sans précédent de notre monde. Attentifs, ils étaient à l’écoute et apprenaient de leurs contemporains de tous bords et de toutes disciplines comme de leur malaise et de leurs plaintes.

Si notre École se préoccupe à son tour de faire valoir la place de tout sujet et de sa division dans la cité, si elle souhaite utiliser ces clefs pour éclairer nos aléas contemporains, elle ne peut que se montrer ouverte à tous ceux qui de près ou de loin se préoccupent de l’humain que ce soit par leur expérience de vie, leur profession ou tout simplement l’intérêt qu’ils portent aux êtres et au vivre ensemble dans les institutions et dans la société. Parce qu’aussi bien, ils nous enseignent tout autant.

La psychanalyse face aux défis du malaise dans la culture d’aujourd’hui

En savoir plus

Penser le lien social et l’institution

En savoir plus