L’EPB est l’École des élèves qui entreprennent d’assumer les effets de la psychanalyse dans la mise en question des savoirs. Produire une présence du discours analytique dans la cité par un enseignement vivant, faire valoir la place du sujet et de sa division, en éclairer son lien social : tels en sont certains enjeux.

Ils s’attachent à explorer une question particulière, à prendre connaissance de la manière dont elle a déjà été traitée, à préciser la singularité qu’une lecture psychanalytique peut lui apporter, à en préciser les avancées et les butées.

CLINIQUE DE LA PAROLE ET DU LANGAGE

« On peut suivre, à mesure des ans passés, cette aversion de l’intérêt quant aux fonctions de la parole et quant au champ du langage »( Ecrits p 242)

Cette aversion génère des problèmes dans la pratique analytique dont Lacan fait l’inventaire et qui ont un trait commun :” c’est la tentation qui se présente à l’analyste d’abandonner le fondement de la parole… Le danger devient grand s’il y abandonne en outre son langage au bénéfice de langages déjà institués et dont il connaît mal les compensations qu’ils offrent à l’ignorance”.
(Écrits p 243)…
Nul doute que ces effets ne pourraient être corrigés par un juste retour à l’étude, où le psychanalyste devrait être passé maître des fonctions de la parole….Mais il semble que depuis Freud, ce champ central soit tombé en friches. » (Fonction et champ de la parole et du langage) J. LACAN Ecrits p 246

C’est ce travail auquel nous souhaitons nous atteler afin de donner à nos pratiques analytiques, un nouvel élan. Cela ne se fera pas sans y ajouter le terme de discours auquel plus tard Lacan consacrera toute une année de séminaire.

Brest – Petites histoires des idées sur la folie

En savoir plus

Brest – L’offre analytique en questions

En savoir plus

Brest – L’étude du cas et la supervision

En savoir plus

L ‘ENFANT, L’ ADOLESCENT, LA FAMILLE ET LA PSYCHANALYSE

Le travail avec un jeune, qu’il s’agisse d’un bébé, d’un enfant, d’un adolescent, voire d’un jeune adulte est riche d’enseignements. Cela requiert certes de la rigueur mais aussi de l’inventivité dans le maniement du transfert, afin de faire valoir la créativité inhérente à ces sujets.
Aujourd’hui, à l’entrée des écoles, des collèges, des lycées, à côté des affiches vigilance attentat, sont apparues depuis peu d’autres affiches sur ”les gestes barrières” dans cette période d’épidémie mondiale.

Face au terrorisme, au radicalisme, à cette épidémie, au réchauffement climatique, de quoi l’enfant et l’adolescent, aux prises avec l’équivocité du langage, peuvent-ils se soutenir ?
Comment la psychanalyse peut-elle venir éclairer ces questions qui sont les leurs, remises au goût du jour récemment par l’actualité, autour de la pulsion de mort, de l’altérité, de la condition humaine ?
Quelque soit la difficulté rencontrée, à partir de la diversité de nos pratiques tant individuelles que sociales, nous pouvons mettre au travail les questions qu’ils nous posent. Peu importe leur âge, ils sont aux prises avec les enjeux du langage et de ses malentendus.
Nous aurons à nous soutenir des enseignements de la psychanalyse mais aussi à nous appuyer sur l’inventivité de nos jeunes patients face aux effets de ce réel.
Nous avons du pain sur la planche !

Brest – Psychanalyse de l’enfant

En savoir plus

Brest – Clinique des adolescents

En savoir plus

PSYCHANALYSE DANS LA CITE

En théorisant les discours, Lacan a posé la psychanalyse comme forme de lien social, et non seulement comme pratique thérapeutique. Après Freud, il a fait valoir que l’approche psychanalytique avait toute pertinence à interroger les formes que prend le lien social et la façon dont les sujets s’y situent.

Le moment contemporain est marqué par la prévalence du discours capitaliste. Ce dernier dévoie la nécessaire circulation entre les quatre discours premiers en se présentant comme unique et sans reste, donc sans marge pour y loger un quelconque désir ou une quelconque singularité qui résisteraient à cette homogénéisation. D’où il ressort la nécessité de cerner ces enjeux et tenter de produire une clinique du lien social.

Brest – De la psychanalyse et de notre actualité

En savoir plus

Roscoff – « Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? »

En savoir plus